Reportages concerts

Live report Julien Doré et Aloha Orchestra, Zénith de Lille, 16 Novembre 2017.

10 Déc , 2017   Gallery

C’est un Zénith complet qui accueille ce soir la deuxième étape lilloise de Julien Doré pour son « & tour ».

Ce sont les havrais d’Aloha Orchestra qui font résonner les premières notes de la soirée. Ayant déjà brillés au Booster Haut Normand ou aux Inouïs du Printemps de Bourges , Aloha Orchestra assure pour la troisième fois la première partie de Julien Doré, et ça fonctionne bien. Le public du Zénith se laisse bercer par la pop/électro envoutante des normands.

Si vous souhaitez découvrir ou redécouvrir Aloha Orchestra, notez qu’ils seront sur la scène de l’Accorhotels Arena, à Paris, toujours avec Julien Doré, le 15 Décembre 2017. Un clip est également disponible sur le site internet du groupe alohaorchestra.com.

 

La scène est immense. Les fidèles musiciens de Julien Doré se placent. Deux d’entre eux surplombent la salle. Un gigantesque « & » nous laisse tantôt apercevoir un palmier, tantôt un Julien Doré tout droit sorti d’un de ses clips. Un pied de micro au centre. Le décor est planté.

Julien Doré.

« La Madone au Nord, Et le lac se dessine. Courageux et fort, où rien ne respire ». Le Zénith de Lille retient son souffle lorsque Julien Doré fait son entrée sur Le Lac.

Classe, impressionnant et arborant un large sourire, Julien Doré en impose. Et en moins d’une fraction de seconde, le public est conquis.

Moonlight Serenade, Beyrouth Plage, les morceaux s’enchainent et nous invitent à l’évasion. Un lâché de confettis vient clore Les limites et fait monter encore un peu plus l’ambiance pour l’incontournable Chou Wasabi. Julien Doré tombe la veste en chantant « pour que le Zénith de Lille s’enflamme ». Inutile de préciser que l’on prend encore quelques degrés.

Vient maintenant l’heure du très attendu Coco Câline. Pour l’occasion, Julien Doré est accompagné de son panda pour le plus grand bonheur de l’assistance. Panda qui essaiera même de lui voler la vedette quelques minutes en nous offrant quelques notes de piano, sous les encouragements de la salle. Julien Doré profite de ce moment pour remercier tout particulièrement son technicien lumières, Manu, lillois, avant de reprendre le set avec Magnolia, au piano.

Eden, Romy, Winnipeg et bien évidemment Porto Vecchio ainsi que Sublime et Silence viendront également ravir le public du Zénith, toujours sous le charme de l’indomptable Julien Doré.

Le concert se termine par une standing ovation amplement méritée sur Paris-Seychelles.

Julien Doré sera de retour à Lille le 19 Décembre 2017 et promet une jolie fête. Aucun doute à avoir, le public sera là.

 

 

, , , , ,

By



Comments are closed.