Reportages concerts

Live Report Rival Sons, 18/01/2017, Le Splendid, Lille.

21 Jan , 2017   Gallery

Arrivée sur place, la file d’attente devant l’entrée du Splendid est impressionnante.
Normal, la salle affiche complet depuis un petit moment, et les fans sont au rendez-vous pour le
retour de Rival Sons dans la région.
Le groupe a d’ailleurs immortalisé ce moment sur leur page Facebook !
Nul besoin de première partie, le public est déjà chaud bouillant lorsque le groupe fait son entrée sur le mythique
« Le Bon, la Brute et Le Truand » d’Ennio Morricone.

Rival Sons

Rival Sons

Jay Buchanan et sa veste « panthère », Scott Holiday et ses lunettes de soleil, sans oublier Todd Ögren-Brooks
(officiellement accueilli en tant que claviériste depuis 2014, et qui mériterait d’être un peu plus mis en avant selon moi) avec son chapeau « Haut de forme »…
Aucun doute, on va en prendre plein les yeux et plein les oreilles ce soir !

Jay Buchanan

« Hollow Bones (part 1), « Electric Man »…les titres s’enchainent et Le Splendid, comble sur ses deux étages, ne s’arrêtera pas de vibrer.

Rival Sons

Visiblement touché par cet engouement et par une immense banderole au premier rang, Jay Buchanan lâche un
« Nice to see you again Lille » et ne tarde pas à se mettre complètement à l’aise en ôtant ses chaussures, pour
finir le set pieds nus.

Le Splendid

La voix est parfaite, les riffs de guitare excellents et efficacement soutenus par la basse de Dave Baste et la batterie
de Michael Miley. Rival Sons est une grosse machine qui fonctionne et vous embarque forcément sur son passage.

Scott Holiday

Foncez ! En plus de quelques dates restantes en support de Black Sabbath au Royaume Uni (rien que ça !), vous avez encore l’occasion de profiter de ce « Hollow Bones Tour » le 6 février à l’Élysée Montmartre à Paris, le 25 février au Trix Club d’Anvers ou encore le 22 juillet lors de la première édition du festival Lollapalooza à Paris.

 

, , ,

By



Comments are closed.